je fais un don
Bouton Menu Mobiles

Urgence coronavirus





Nouvelles de nos partenaires et actualités en bas de page.

Accueil > Nos actions > Urgence coronavirus

Le Directeur Général de l’OMS, le Docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré que cette pandémie (coronavirus - covid19) constituait une urgence sanitaire mondiale : « C’est le moment des faits, pas de la peur. C’est le moment de la science, pas des rumeurs. C’est le moment de la solidarité, pas de la stigmatisation ».


Quels sont les atouts de L’ Appel pour agir face à la crise internationale du coronavirus ?

1. Des partenaires* de longue date et des relations de confiance nouées avec les acteurs locaux

Cela fait plus de 50 ans que les experts, bénévoles, de L’Appel-France conseillent, forment et accompagnent leurs partenaires terrains, en menant des actions de développement adaptées au contexte local. Nous bénéficions ainsi aujourd’hui d’un important réseau d’acteurs dans 11 pays.

Grâce au renforcement de capacités des acteurs locaux opéré depuis toutes ces années, L’Appel dispose d’appuis solides sur lesquels compter dans le cadre des actions entreprises.
Bien sûr, l’épidémie covid-19 n’est pas sans conséquences :

  • Certaines actions doivent / ont dû s’interrompre, jusqu’à ce qu’une alternative efficace soit trouvée.
  • Certaines actions sont reportées, jusqu’à ce que les conditions pour leur mise en œuvre soient de nouveau réunies.
  • Certaines actions continuent d’être menées, tant que toutes les conditions (sécuritaires notamment) le permettent.

Face à cette crise internationale, la solidité des réseaux locaux est l’atout principal de L’Appel. Ce sont les acteurs de terrain (associations locales, dispensaires, centres de santé, établissements scolaires, municipalités, etc.), dans lesquels nous avons pleinement confiance, qui nous permettrons de continuer ou de repenser des actions de développement durable, tout en tenant compte des conséquences d’une telle urgence sanitaire.


* Qui sont-ils ?
Des médecins, sages-femmes, agents de santé communautaires, représentants d’associations de femmes, d’associations villageoises, … etc. Généralement employés, parfois volontaires.
Des Rwandais, Salvadoriens, Burkinabé, Tchadiens, Congolais, Péruviens, Togolais, Haïtiens, Malgaches, Nigériens, Vietnamiens. Bref, les habitants et acteurs locaux des pays-régions-communes dans lesquelles nous menons les actions en question.


2. Des chargés de projet, bénévoles*engagés et autonomes

La quasi-totalité des chargés de projet est engagée bénévolement au sein de L’Appel depuis plusieurs années (parfois depuis 40 ans, souvent depuis plus de 10 ans) ; Ils assurent la continuité des actions.

Au fur et à mesure des années, des relations de confiance se créent et nous sommes alors capables de mener des dialogues constructifs et d’élaborer ensemble les solutions les plus pertinentes pour répondre aux défis auxquels les populations vulnérables sont confrontées.

Face à la crise du coronavirus, les chargés de projets de L’Appel (en France, dans l’impossibilité de se rendre sur le terrain pour le moment), restes mobilisés et accompagnent leurs partenaires pour la mise en place des actions d’urgence parallèles aux actions de développement.

Grâce à leur connaissance du terrain (au moins une mission par an), grâce aux relations étroites nouées avec une diversité d’acteurs locaux et avec les populations depuis des années, et grâce à leurs savoir-faire variés (transversaux), les experts de L’Appel sont capables de fournir un accompagnement à distance  : qu’il s’agisse d’optimiser la diffusion des gestes barrières ou de soutenir moralement les partenaires qui devront faire face au découragement des populations.


* Qui sont-ils ?
Des médecins, infirmier.e.s, ingénieurs, travailleurs sociaux, professeurs, … etc. Parfois retraités, parfois encore en activité, mais engagés BÉNÉVOLEMENT auprès de L’Appel.
Ils exercent ou ont exercé en France, mais également, pour beaucoup, à l’international.


3. Des actions adaptées

ONG « à taille humaine », ce sont les relations entre les experts bénévoles de L’Appel et les acteurs de terrain-locaux qui font la particularité de notre association et de son action. Centré sur l’humain, l’engagement de L’Appel pour l’avenir des enfants, se matérialise par des actions concrètes et sur-mesure répondant à des besoins réels.

Face à la crise du coronavirus, l’expertise et l’expérience de L’Appel - en matière d’alimentation et d’hygiène notamment (cf. méthode Nutricartes® et Balai Santé) -, permettent d’optimiser les ressources sur place. Avec des personnels déjà formés et des bénéficiaires convaincus, nous allons favoriser l’accès aux produits de première nécessité et sensibiliser aux bonnes pratiques, facilement et à moindre coût.


4. Des flux financiers organisés en toute sécurité

Par ailleurs, le fait que L’Appel appuie ses actions sur des partenariats de longue date - ayant déjà prouvé leur intérêt et apportant des résultats positifs pour tous -, permet, même en période d’urgence, d’assurer des transferts de fonds en toute sécurité.


Quelles précautions doit prendre L’ Appel face à la crise internationale du coronavirus ?

Avant toute chose, nos actions qui impliquent des activités en groupe (au sein des écoles, au niveau des formations des Maîtres, au sein des centres PMI, en ce qui concerne l’éducation nutritionnelle avec la méthode Nutricartes®, la sensibilisation à l’hygiène de base avec l’outil Balai santé, etc.) ne peuvent plus se dérouler selon les modalités habituelles : Il convenait de recommander à nos partenaires de ne plus organiser de formation en groupes, nous l’avons fait !


En outre, depuis quelques semaines, L’Appel-France s’est mobilisée, à distance, grâce à ses partenaires sur place, afin d’évaluer les besoins spécifiques à chaque population et hiérarchiser les priorités lors de cette situation exceptionnelle.

En prêtant attention aux besoins réels des acteurs de terrains et sans nous substituer aux autorités locales, nous coordonnons des actions d’urgence, en matière d’hygiène notamment.


Bien sûr, le travail de L’Appel s’appuie sur les préconisations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS / WHO). De même que nous sommes constamment en lien avec les ambassades et consulats des pays dans lesquels nous menons nos actions.


Quelles actions L’ Appel peut-elle mener face à la crise internationale du coronavirus ?

De manière générale d’abord, il s’agit de :

  • Favoriser l’accès à :
    • du savon pour les familles → A ce jour, on peut acheter du savon dans tous les pays
    • des lave-mains (récipients en métal) pour les familles n’ayant pas de lavabos
    • des masques, en tissus plutôt

Il ne s’agit absolument pas pour L’Appel d’envoyer des produits depuis la France, mais bien de favoriser l’accès des populations aux produits disponibles localement et/ou d’en permettre la fabrication, localement bien sûr. Une fois encore, la force de L’Appel résidera dans la mobilisation de ses bénévoles, dont l’expertise et l’expérience permettront d’optimiser les ressources humaines et matérielles locales.


  • Renforcer et réorganiser nos actions de sensibilisation : Nous sommes en train de mettre en place des opérations de "porte à porte" afin de sensibiliser les familles, une à une, aux gestes barrières. Les personnels de santé, agents communautaires, parents leaders, ... déjà formés aux règles de base d’hygiène et d’alimentation, ainsi qu’aux techniques de sensibilisation, seront équipés et profiteront de ces séances à domicile pour distribuer du savon. Nous limitons ainsi les motifs de sorties pour les familles.

  • Faciliter l’accès aux denrées alimentaires.


Bien sûr, nous n’agissons pas seuls : nous avons sollicité nos contacts au sein des ambassades et consulats. D’une part, afin que les enfants et familles bénéficiaires de nos actions puissent, d’une part, être inclus dans les programmes de distribution alimentaire que le PAM,l’UNICEF et d’autres organismes humanitaires internationaux ne manqueront pas de réaliser. D’autre part, afin d’être informés si des fonds de solidarité spécifiques, via l’Ambassade, dédiés au soutien des organisations partenaires présentes dans les pays d’intervention pour assurer leur résilience dans cette crise, sont créés.


Nous pouvons également espérer que les populations qui ont bénéficié des sensibilisations aux bonnes pratiques en matière d’hygiène et d’alimentation sauront mieux faire face à la contagion.

Nous pensons que la fourniture en eau propre (réseaux d’eau du Rwanda, par exemple) sera également un apport essentiel à la lutte contre l’épidémie.

Pour toutes ces raisons, il est très important que la continuité de nos actions de développement durable soit préservée au mieux.
Il est notamment indispensable que les parrainages continuent : cette ressource aide les familles en situation de vulnérabilité à faire face à la crise !


Sans le soutien de nos donateurs depuis plus de 50 ans, la poursuite de notre action serait impossible. Aujourd’hui, encore plus, votre soutien nous est indispensable pour continuer. MERCI !

10 millions* de filles pourraient être déscolarisées
suite au covid-19

En savoir plus

Les partenaires de L’Appel donnent de leurs nouvelles

En savoir plus

Les pays du sud face au coronavirus

En savoir plus