version anglaise du site
je fais un don
Bouton Menu Mobiles

La méthode Nutricartes® déployée au Niger

Accueil > Nutricartes® et Balai Santé® > La méthode Nutricartes® > Nos expériences terrain avec la méthode Nutricartes® > La méthode Nutricartes® déployée au Niger

Le développement de la méthode Nutricartes® au Niger et est né en 2007, suite à la rencontre entre la présidente de l’association Citoyenneté Solidarité Niger et un membre de L’Appel, partageant le souci commun de lutter contre la malnutrition infantile très élevée dans le pays.


La situation de la malnutrition infantile au Niger

En effet, le taux de malnutrition aiguë (des enfants trop maigres pour leur taille) se situe toujours autour de 10,3%, aggravant le risque de maladie infectieuse grave, de troubles digestifs, et entrainant le décès dans un certain nombre de cas. Ce sont les enfants de moins de 2 ans qui sont les plus touchés.

De plus, 4 enfants sur 10 sont trop petits pour leur âge (malnutrition chronique). Et nous le savons, les conséquences de cette malnutrition peuvent persister jusqu’à l’âge adulte : mauvais développement physique, retard intellectuel avec comme conséquence une diminution de la production économique.


Au Niger, malgré les difficultés économiques du pays pesant sur le quotidien des populations, il existe de nombreuses associations très actives ayant la préoccupation d’améliorer le bien-être de la population et la justice sociale par des sensibilisations dans différents domaines (santé, citoyenneté, acquisition de nouvelles techniques, jardinage, activités génératrices de revenus,…)
Ces associations sont très jeunes et dynamiques, et la solidarité est un mot plein de sens pour elles.

- Par exemple, le REJPOD (REseau des Jeunes pour la Population et le Développement) et la branche nigérienne du RADDI (Réseau Africain pour le Développement Durable et Intégré) dont beaucoup de membres sont issus du mouvement des scouts du Niger, appuient les initiatives de développement communautaire en faveur de la reconnaissance des aspirations, des besoins et du rôle des jeunes dans leur communauté locale et de leur participation au processus de développement social, économique et culturel.
C’est donc tout naturellement que ces associations ont été très intéressées par l’outil Nutricartes®.

- Les femmes nigériennes sont souvent organisées en « groupements féminins » formels qui se réunissent régulièrement et s’entraident pour améliorer leur vie, la santé de leur famille et trouver des activités qui leur procurent des revenus.


Le développement de la méthode Nutricartes® au Niger

En novembre 2017, la première mission de L’Appel au Niger a été consacrée à la [*formation de 25 futurs formateurs et animateurs du projet*].
Suite à cette première formation, 3 personnes y ayant participé ont à leur tour organisé une formation de 20 animateurs à Kollo, dans la région de Tillaberry en décembre 2017.


En janvier 2018, les animateurs formés à Niamey et à Kollo sont intervenus en binômes dans 36 groupements féminins. L’assiduité des femmes et leur participation active étaient à la hauteur de leur motivation… Plus de 750 femmes ont été formées.


En 2019 et 2020, l’épidémie de Covid nous a bien sûr conduits à modifier nos méthodes de travail avec nos partenaires. Les sensibilisations sur la nutrition ont été arrêtées par la pandémie et les animateurs ont été mobilisés pour réaliser des sensibilisations aux gestes barrières, et pour la diffusion de savons, de matériel de lavage des mains et la fabrication de masques.

L’année 2020 a été marquée par la fin de la 3ème année du programme de sensibilisation des femmes grâce à l’outil Nutricartes® dans la région de Tillabéry.

- En février 2020, deux membres de L’Appel ont formé les superviseurs du GRET qui
connaissaient déjà les messages essentiels sur la nutrition mais ont découvert avec
beaucoup d’enthousiasme la pédagogie active sous-tendue par les Nutricartes©. Lors de leur première expérience sur le terrain, ils nous ont dit« on ne pensait pas que cela serait aussi facile pour les femmes de retenir les messages sur les besoins des enfants, la confection de repas équilibrés adaptés à leur âge et l’importance de l’
attention portée à l’enfant.

- Au printemps 2020, 696 femmes de la ville de Séga ont été sensibilisées par les animateurs et les formateurs formés en 2017 par L’Appel. L’assiduité des femmes est toujours aussi remarquable. Par ailleurs, l’ONG GRET développe au Niger un projet de prévention de la malnutrition via la production, la diffusion et la promotion d’aliments fortifiés. Un partenariat s’est engagé avec L’Appel pour y associer une sensibilisation avec un outil de pédagogie active facilitant un changement de comportement des mères dans la façon de nourrir leurs enfants.



vous voulez vous engager avec l’Appel ?

Rejoignez nos équipes de bénévoles dans votre région !

bénévole l'appel France

Cliquez pour découvrir notre formulaire bénévole !